Négatif de film

Une douce et légère envie de ranger mes papiers comme un enfant devant ses cubes multicolores. Du bordel à tout-va. Le parquet est ciré à l’encaustique, la porte à peine ouverte. Du fond du couloir, j’entends le vinyl qui crépite, « Tu ne pourras plus écouter les idoles, ça t’apprendra« . Le bruit de l’ascenseur et de ses grilles métalliques agitent en moi des réminiscences d’escapades ultérines. Comme un arrière goût de prohibition. Les rampes de l’escalier exhalent l’odeur alléchante de la cire d’abeille, je succombe doucement. Le journal me glisse des mains, les feuillets se dispersent.

Les toits de Paris, gris et metalliques, offrent un panorama flirtant avec l’ivresse noctambule. Une multitude de petites fenêtres éclairées par des loupiotes orangées perçent ce paysage anachronique. « A nous deux, maintenant ! » s’esclaffait Rastignac, sous la plume de Balzac.
Le métro aérien pénètre les immeubles bourgeois à la station Passy, comme un navire qui fendrait les flots. Le souterrain accouche de cinq wagons identiques. De part et d’autres de ce lezard maquillé de blanc et de vert et tatoué du sigle « Ratp », trônent de grandes bâtisses à l’architecture soignée et aux balcons en fer forgé à géométrie variable. Les passants descendent les marches avec frénésie et s’engouffrent sous la verrière. Le bruit des talons de ces femmes élégantes a la cadence d’un métronome.
Sur le quai, les plus délicieuses attendent debout, les bras croisés avec une bienséance bourgeoise. La plus exquise tient un livre entre ses mains, se penche vers les rames et jette furtivement un regard au bout du chemin de fer pour guetter l’arrivée tant attendue de ce monstre parisien – communément appelé Metropolitain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

%d blogueurs aiment cette page :