Cour pavée

w7yjxy

Un cottage dans le sud de l’Angleterre. Des enfants en culottes courtes qui jouent avec un arrosoir. Ciel bleu vertueux et terrasse ombragée font bon ménage. La petite Vera asperge, par derrière, son petit frère avec le tuyau d’arrosage. Gouttes d’eau et arc-en-ciel. Les pieds sont nus, les cheveux blonds et en bataille. 
Sur le départ. Bagages dans la Giuletta rouge grenat.

Un café parisien comme dans un roman de Hemingway, le comptoir en zinc de la Closerie. Un préposé fatigué, las des pérégrinations des clients. Des poètes en mal de vivre attablés. Des femmes du monde poudrées à outrance. L’odeur des Gitanes comme parfum printanier. Il n’y a rien à ajouter à ce tableau.

La journée commença comme un générique de film composé par Georges Delerue, un long travelling avant sur un chignon tiré à quatre épingles. Tricot bleu marine sur les épaules, tee-shirt blanc immaculé. 
Le soleil inonde la place aux arbres fleuris. Elle habite au 7ème étage, sur le boulevard.  Les fenêtres sont fermées à l’espagnole, et le vent s’engouffre dans les couloirs étroits, entre les murs tapissés de livres en tout genre. Les rideaux tremblent, les dentelles se font la malle. Quelques notes acidulées proviennent du fond de la chambre, Johnny Jane.

Elle s’approche doucement, sur la pointe des pieds, les yeux candides. La main fastueuse et l’allure délicate, l’instant du désir suprême au bout du couloir. Antichambre du délice. Baise-main en catimini et extase sous-jacent. Révérence courtoise de l’amour naissant : comment peut-on encore apprécier ce moment si fugace ?

Les clefs sont sur la cheminée, elle s’en empare d’un geste entendu, quasi-diplomatique et prend sa fille sur les épaules. A l’étage du dessous, elle salue la concierge qui distribue le courrier, pas de temps à perdre, ils sont en retard pour l’école élémentaire où la petite Justine noircit ses cahiers. L’encre a fuit dans son cartable.

Filer à l’anglaise.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

%d blogueurs aiment cette page :